Premier grand baromètre réalisé par l'UNAFAM 77

Actualité créée le jeudi 22 octobre 2020
baromètre unafam.PNG

Premier grand baromètre réalisé par l'UNAFAM 77

l’UNAFAM a réalisé un premier baromètre en donnant pour la première fois la parole à 4,5 millions de proches aidants de personnes vivant avec des troubles psychiques.

Pour consulter le dossier de presse : cliquez ici

Visualiser la vidéo youtube : cliquez ici

Infographie : cliquez ici

 

C’est à l’occasion de la journée nationale des aidants, le 6 octobre 2020, que l’Unafam a rendu public ce premier baromètre qui montre la réalité du quotidien des proches de personnes souffrant de troubles psychiques. Pour ces 4,5 millions de personnes en France, c’est souvent la double peine : aux difficultés que rencontrent tous les proches aidants s’ajoute la stigmatisation qui pèse sur les troubles psychiques..

L’acceptation du handicap psychique par l’entourage, et plus globalement par la société, est loin d’être une réalité. 58% des familles avouent d’ailleurs taire complètement la maladie de leur proche ou l’évoquer avec difficultés : une véritable chape de plomb qui les expose à davantage de pression. Au-delà de cette charge mentale, la stigmatisation isole le malade et son entourage, allonge les délais de diagnostic et retarde par conséquent la prise en charge médicale, mais aussi sociale. 63,2% témoignent de l’incompréhension et de la peur de leur propre entourage face aux maladies.

Le déficit d’accompagnement, 84,1% dénoncent l’absence de dispositifs d’aide pour leur proche, en matière de parcours de vie, ou encore de compensation du handicap a par ailleurs de lourdes répercussions sociales et économiques sur les proches aidants. 82,6% des répondants déclarent un impact négatif sur leurs propres relations sociales ou sentimentales ; 42,9% estiment qu’ils ont été fragilisés économiquement. Ils sont également 65,1% à affirmer que la maladie de leur proche a eu un impact sur leur propre santé.