Etat des lieux de l’accompagnement des aidants par les professionnels de santé

Actualité créée le lundi 30 septembre 2019
Capture Avec Nos Proches.JPG

Etat des lieux de l’accompagnement des aidants par les professionnels de santé

L’accompagnement des proches aidants est de plus en plus investigué au travers de nombreux travaux explorant leur rôle et la variété des pratiques selon les parcours des personnes qu'ils accompagnent (situation de dépendance dûe à un handicap, une maladie ou l’avancée en âge). Cependant, on observe que les aidants se livrent difficilement et certains témoignent d’une forme de déni et/ou d’une réticence à demander de l’aide. Apparaît alors l’enjeu de sensibiliser les professionnels de santé vis-à-vis des besoins des proches aidants

Cette étude, réalisée dans le cadre du projet Prévention Proche Aidant de l’association Avec Nos Proches, s’inscrit dans le cadre de cette démarche de sensibilisation des professionnels de santé, pour permettre de répondre aux questions suivantes :
• Les professionnels sont-ils sensibilisés aux difficultés que rencontrent les aidants ?
• Quelles sont leurs pratiques et quels freins rencontrent-ils au contact des aidants ?
• Quels sont leurs besoins pour mieux accompagner les aidants ?

Les essentiels de cette étude, menée auprès de plus de 600 professionnels de santé, ont été présentés le jeudi 19 septembre 2019 à une cinquantaine de personnes, politiques, experts, professionnels et aidants pour comprendre leur relation avec le proche aidant de leur patient.

En ressortent les 10 points clés suivants : 

  • Une identification réelle du (des) proche(s) aidant(s) par les professionnels de santé.
  • Des aidants perçus comme des partenaires sur lesquels les professionnels s’appuient pour la prise en charge de leur patient.
  • La nécessité d’établir une relation de confiance entre l’aidant et les professionnels de santé.
  • Une constatation de la détérioration de l’état de santé du proche aidant au fil du temps mais pour autant l’aidant n’est pas appréhendé comme un patient à part entière.
  • Une méconnaissance des difficultés rencontrées par les aidants (culpabilité, manque d’information, manque de reconnaissance, difficultés financières…).
  • L’absence totale du sujet des aidants pendant les études des professionnels de santé.
  • Une relation souvent conflictuelle entre le patient et l’aidant et la nécessité de respecter le secret médical qui peut nuire à la mise en place d’un accompagnement.
  • Un manque de connaissance des dispositifs existants sur leur territoire qui conduit à placer quasiment systématiquement le médecin généraliste et l’infirmier comme relais vers lesquels sont dirigés les aidants en souffrance.
  • Un désir d’information et d’outils pour pouvoir détecter les difficultés, communiquer plus facilement et orienter correctement les aidants.
  • Travailler en pluridisciplinarité pour avoir une vision globale du binôme aidant/aidé

Pour en savoir plus : consultez ici le rapport complet de l'enquête !